lundi 7 mars 2011

Les « bracelets magiques » : une arnaque, à Montélimar comme ailleurs.

Dans son édition du jeudi 3 mars, le Dauphiné Libéré propose une intéressante petite enquête effectuée au pays du nougat, à propos des fameux « bracelets magiques » qui sont « censés apporter équilibre, optimiser performances sportives et souplesse, et faire baisser le stress de ceux qui les porte. ». Le dossier montre bien qu'il s'agit là d'un véritable phénomène de société, puisqu'un vendeur d'une enseigne de vêtements et accessoires de sport précise : « Je vends des articles de sport depuis 10 ans, et c'est la première fois que je vois un produit se vendre aussi bien. »
Le Dauphiné Libéré choisit de ne pas prendre part au débat sur l'efficacité du produit, tout en témoignant d'un certain scepticisme qui affleure au vu du choix des mots : « Nous ne rentrerons pas dans la polémique sur les prétendues vertus de ces bracelets, ou même sur leur prix de vente, que d'aucuns jugent excessifs pour un "simple" morceau de plastique. »
Car, effectivement, autant qu'un phénomène de société, il s'agit bien là d'un marché très lucratif, puisque le DL nous apprend que le bracelet « Chok Technologic » est vendu 26,99 euros chez Go Sport, alors que le bracelet « Power Balance » surfe lui carrément à 34,95 euros chez Interpsort. Voilà qui fait très cher le simple morceau de plastique, pour lequel on peut penser qu'un prix de 2 ou 3 euros serait plus indiqué.

L'article signale au passage que « L'absence de preuve scientifique sur l'efficacité du produit, c'est ce qui a poussé la direction de Décathlon à ne pas commercialiser ce type de bracelet dans ses rayons ». Voilà qui est tout à l'honneur de cette enseigne ! Qu'on se le dise : à partir de l'exemple des bracelets magiques, on peut penser que Décathlon est moins encline que Go Sport ou Intersport à vendre n' importe quoi et à abuser ses clients sur les qualités des produits qu'elle leur propose.
Le reste du dossier est composé pour l'essentiel de témoignages de convaincus ou de sceptiques, qui laissent apparaître des vertus insoupçonnées des dits bracelets. En effet, alors que les indications initiales concernent surtout des questions d'équilibre ou de performances sportives, on constate que deux vendeurs d'Intersport estiment ne plus avoir de migraines depuis qu'ils portent le bracelet, alors que, plus inquiétant, un retraité des travaux publics, qui a subi une opération des poumons, dit avoir arrêté ses traitements et aller mieux grâce au bracelet – comme souvent dans ce genre de cas, il n'envisage pas que le fait qu'il aille mieux soit lié aux traitements qu'il avait pris... Une vraie panacée que ce bracelet, pour un peu il serait une piste efficace de lutte contre la mucoviscidose....
Mais au fait, comment ça marche ? Tout à coup, le directeur adjoint de Go Sport semble moins à l'aise pour nous expliquer le fonctionnement de son bout de plastique hors de prix : « Il semblerait qu'il soit doté d'un hologramme qui stimule les centres énergétiques du corps. ». Que sont ces centres énergétiques ? Par quel appareil d'observation ont-ils été mis en lumière ? Bref, par on ne sait quel mécanisme, ces bracelets agiraient sur des éléments de notre anatomie jamais mis en évidence. Le vendeur avoue ne pas avoir de preuves scientifiques de l'efficacité de son produit, mais signale que jamais aucun client n'a rapporté de bracelet en se plaignant de son mauvais fonctionnement. Tout va bien, alors... Ceci dit, chacun pourrait retourner un vélo d'appartement chez Go Sport ou Intersport en disant « il ne marche pas, les pédales sont bloquées ». Mais comment constater que le bracelet n'a pas amélioré la capacité du footballeur à dribbler ? Qui irait se ridiculiser en entrant dans le magasin en disant : « Remboursez-moi, je n'ai pas mis de but dimanche ». ? Et voit on souvent des gens demander à se faire rembourser leur journal quotidien parce que les vagues prédictions de l'horoscope ne se sont pas réalisées ?
Pour finir sur ce sujet, voici quelques liens qui permettront de comprendre pourquoi nous parlons en titre d' « arnaque à propos de ce bracelets :

Un petite introduction amusante est fournie par cette vidéo de Sciences et Avenir, qui illustre la manière dont les tests censés montrer l'efficacité du bracelet sur l'équilibre sont biaisés :

Sur son site, l'AFIS propose deux articles sur le sujet :

Un petit reportage du Magazine de la Santé de France 5, dans lequel apparaissent nos amis grenoblois de l'Observatoire de Zététique :

Et enfin, comme souvent, plusieurs ressources sur charlatans.info :
  • deux papiers de vue d'ensemble du sujet :
  • Une information sur les ennuis de Powerbalance en Australie, du fait de leur publicité mensongère :




Aucun commentaire:

Publier un commentaire